Besoin de publicité gratuite efficace ?

Anja Rubik

Anja Rubik


 

Son ovale nordique, ses yeux pétillants et sa silhouette un rien trop maigre sont depuis quelques saisons dans les bonnes grâces des directeurs de castings. Anja Rubik alterne les shootings pour le géant suédois H&M et pour la très huppée Chloé, séjourne sur les couvertures glacées de Vogue, Numéro et W magazine, et semble néanmoins conserver les pieds sur terre…

Anja Rubik

C'est la Pologne qui a vu naître Anja en 1985. Ses parents, tous deux vétérinaires, supportent mal le régime communiste du pays. C'est pourquoi, lorsque leurs filles Anja et Joanna se trouvent en âge de voyager, ils prennent des vacances en Grèce et décident finalement de s'y installer. Jusqu'en 1992, la famille vivra dans différents pays, tels que le Canada et l'Afrique du Sud ; Anja s'adapte facilement à ces changements.

Lorsque les Rubik reviennent en Pologne (après la chute du mur de Berlin) elle a 7 ans, mais en a déjà vu bien plus qu'un adulte sédentaire… La petite Anja est une enfant curieuse et créative, qui sait très bien ce qu'elle veut. C'est ainsi que très tôt, elle décide de devenir "model", elle sait à peine ce qui se cache derrière ce mot magique, mais l'idée lui plaît… Elle séduit également sa mère qui, lors de sa 15ème année, inscrit sa fille à un concours local.

L'adolescente est repérée par un chasseur de têtes parisien, cependant elle continue de vivre en Pologne et essaie jusqu'à ses 17 ans de faire cohabiter sa carrière naissante de mannequinet sa scolarité. Car Anja est une bonne élève, et si les spotlights de la mode l'attirent, elle n'en aime pas moins ses longues heures de lecture passées à découvrir Dostoïevski et Hemingway…

En 2000, l'agence parisienne l'a à peine bookée qu'elle lui fait passer les castings pour défiler lors de la fashion week parisienne. La frêle Polonaise ne semble alors avoir aucun mal à décrocher une place sur quelques podiums prestigieux, tels que Givenchy, Rochas et Nina Ricci. Durant 2 ans, Anja posera durant ses congés scolaires. En 2002, elle finit par réaliser qu'elle a de sérieuses chances de percer dans le milieu, mais que pour cela il faut qu'elle soit sur place. Elle déménage donc un premier temps sur Paris, puis s'envole rapidement vers New York.

Anja Rubik

C'est alors que commence pour Anja la vraie vie de modèle, bien éloignée du rêve strassé que peuvent en faire les jeunes apprenties mannequins. Anja comprend vite qu'il lui faudra beaucoup d'endurance, de patience et de persévérance, et que pour briller parmi les centaines de filles tout plus jolies les unes que les autres, il lui faudra aussi être là au bon moment, au bon endroit… Durant deux ans, elle enchaîne ainsi les castings, et travaille comme la plupart des mannequins, c'est-à-dire beaucoup, mais dans l'ombre.

Il faut attendre 2005 et les 20 ans d'Anja pour que soudainement tous se l'arrachent. Elle rencontre Mario Testino, qui comme à son habitude sait reconnaître une graine de Top lorsqu'il en voit une, et qui s'empresse de la shooter et d'associer ainsi son nom aux débuts médiatiques de la jeune pousse. Anja apparaît donc dans la campagne de Jimmy Choo photographiée par Testino, puis dans celles d'Armani cosmétique, Ungaro, Versace, Chloé…

L’ascension est fulgurante, son nom est sur toutes les lèvress, sa silhouette devient reconnaissable, chacun sent qu'il va falloir compter avec cette brindille de l'est au minois angélique. Pour Anja les choses changent sensiblement : les castings s'éloignent, c'est elle que l'on désire, et pas une autre.

Anja Rubik

Elle apprécie également que sa notoriété montante facilite les contacts avec les professionnels du milieu : ses relations avec les créateurs, photographes et autres mannequins se base désormais sur le respect. Sortant de l'anonymat de la masse des jeunes models, Anja Rubik est choyée, respectée et commence à toucher des cachets substantiels.

Cependant, est-ce son passé de petite fille vivant dans le bloc communiste, ou tout simplement l'avenir incertain de ce métier qui l’empêche de dépenser à tout va ? Ce qui est sûr, c'est qu'Anja sera plus fourmi que cigale, s'autorisant néanmoins de temps en temps le droit de gâter sa famille et elle-même.

2006 ne fait que confirmer son statut de top : elle devient l'un des visages d'Estée Lauder, pose seule pour la campagne de publicité de Tommy Hilfiger et de Tod's, et se voit offrir un rôle très convoité durant la fashion week parisienne : celui de clôturer le show de John Galliano. Le magazine Vogue, qui a quelque peu tardé à faire une couverture avec Anja, se rattrape et la fait poser pour celle de l'édition italienne.

Anja Rubik

En juillet 2006, Anja Rubik se voit adouber par le plus prestigieux des jurys. En effet, celle qui a finalement très peu défilé se retrouve bookée pour 5 des plus grandes présentations Haute Couture : Chanel, Dior, Valentino, Lacroix et Gaultier… La fine et mutine Anja est définitivement lancée, elle arpente les catwalks avec les honneurs et en 2007 développe son image à travers les marques qui ont fait d’elle leur muse, notamment Estée Lauder et Chloé.

Si tous les projecteurs sont braqués sur elle, Anja ne veut néanmoins pas perdre sa liberté. Elle désire conserver son libre arbitre et décide, afin de marquer son territoire, de faire disparaître sa longue chevelure au profit d'une coupe à la garçonne. Lors d'une interview, elle dénonce le porno chic qu'elle trouve déplorable, et regrette l'image de la femme et de la sexualité qui est donnée à travers ce genre de campagnes.

Elle est également extrêmement rigoureuse et sait pertinemment que son travail est basé sur son physique et ne s'autorise donc aucun écart. Les produits laitiers sont proscrits de son alimentation, les graisses également, et si elle aime faire des gâteaux ce n'est pas pour autant qu'elle les mange…

Anja Rubik

Elle poursuit son but : travailler avec les meilleurs photographes, pour les meilleurs magazines. Faisant partie des trois visages du nouveau parfum Chloé - avec Clémence Poésy et Chloé Sevigny - Anja est bel et bien un modèle dans l'air du temps, à la pointe de la branchitude.

Point de vue style, la belle est volage et peut passer, selon son humeur et l'endroit où elle se trouve, d'un look grunge à quelque chose d'ultra sophistiqué. Étant donné le nombre de maisons de couture qui lui font la cour, Anja aurait tort de se brider
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.