Besoin de publicité gratuite efficace ?

Naomi Campbell

Naomi Campbell


 

Le top à l’incroyable beauté, au tempérament de feu et au sens aigu des affaires vient d’être consacré « meilleur mannequin » au Elle Style Awards à Londres. Coupe au carré, silhouette sculpturale moulée dans une création Alaïa, elle ne semble pas avoir une vingtaine d’années de métier derrière elle.

Naomi Campbell

La belle a pour une fois une actualité dont elle n’a pas à rougir, le Award, une apparition dans la série tv qui monte - Ugly Betty -, un projet pour une autre série made in US se profilant à l’horizon… Serait-ce le retour des beaux jours pour l’ex-top récemment condamnée pour avoir frappée son assistante ?

Revenons sur le parcours atypique de Naomi Campbell. Elle fait partie des célèbres top des années 80, au même titre que Claudia Schiffer ou Cindy Crawford. C’est à Londres que la jeune fille suit des cours d’art avant de devenir la plus adulée des mannequins noirs.

Sa beauté chino-jamaïcaine lui permet de vite percer dans le milieu. Elle débute en faisant une apparition publique dans le clip de la chanson 'Is This Love' de Bob Marley en 1978, et fait sa première couverture de magazine pour Elle en 1986, alors qu'elle n'a que 16 ans.

Mais elle crée l’événement lorsque Vogue et Times magazine la mettent en couverture… C’est la première fois qu’un mannequin noir est ainsi placé en première page ! Si la plupart des mannequins ont des carrières courtes, Campbell s’est débrouillée pour toujours rester sur le devant de la scène.

Naomi Campbell

En effet la jeune femme continue de défiler passé la trentaine et suscite toujours l’enthousiasme de la presse et des créateurs. Elle pose sous l'objectif des plus grands photographes, Steven Meisel, Herb Ritts, Peter Lindbergh et défile pour les plus grands noms de la mode, Versace, Dolce & Gabbana ou encore Louis Vuitton.

Elle est très présente au niveau humanitaire mais se perd parfois dans des projets hasardeux. Son album, ainsi que les films où elle apparut furent des échecs cuisants. Sans parler de ses nombreuses apparitions dans la presse au sujet de ses réactions violentes… Elle comparaissait le 16 février devant le tribunal. Naomi Campbell a plaidé coupable des faits qui lui étaient reprochés : lors d'une dispute, elle avait frappé son assistante avec son téléphone portable à l'arrière de la tête.

L'assistante avait alors été blessée et 4 points de sutures avaient été nécessaires. Naomi Campbell écope de 5 jours de travaux d'intérêts généraux. Elle devra également suivre un stage de gestion de la colère et a été condamnée à payer une amende de 363.32 dollars.

Naomi Campbell

Ce sujet clos, Madame Campbell peut se consacrer à de vrais projets et essayer de relancer sa carrière… Et c’est ce qu’elle tente de faire avec : "Ugly Betty". Elle devrait apparaître très prochainement dans la série, révélation outre-Atlantique, ce qui lui permettrait de changer son image et de trouver une nouvelle orientation à sa carrière à travers la comédie.

Dans cette série, Naomi Campbell explique que son personnage ne sera guère éloigné de la réalité et qu'en beaucoup de points, elle se retrouve en elle. Il s'agirait d'une femme qui aime faire du shopping et qui est incapable de se trouver un homme… En effet l’ex-top a du mal à se fixer, entre Usher et les autres son cœur balance toujours… La promesse d’un rôle récurrent dans la série "CSI" (Les Experts) achèverait sa reconversion et lui donnera peut-être le statut d’actrice. C’est tout le mal qu’on lui souhaite !

Naomi Campbell

La jeune femme n’a pas sa langue dans sa poche et lorsqu’on lui demande ce qu’elle pense du débat sur l’anorexie, elle se dit scandalisée par cette tendancequ'ont les jeunes filles d'être toujours plus maigres, mais pour elle, ce n'est pas la mode qui donne l'exemple de la "taille zéro".

« Je ne crois pas en la taille zéro. Je fais la taille qui est bien pour moi, je ne fais pas de régime pour donner raison à cette industrie. La mode est quelque chose de sain, on donne des choses saines à manger aux mannequins dans les coulisses. Je ne crois pas que ce soit juste d'accuser la mode d'être responsable de l'anorexie, puisque c'est une maladie mentale. »

Naomi Campbell ou les tribulations d’un ex-top... toujours au sommet ?

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.