Besoin de publicité gratuite efficace ?

clip bouillant d'Enrique

Quand un clip bouillant d'Enrique Iglesias refait surface

Réalisé en 2000 par le photographe David LaChapelle, ce clip n'avait finalement pas été sorti, à cause de scènes jugées trop «hot».

C'est l'histoire d'un clip réalisé en 2000 par le photographe David LaChapelle pour Enrique Iglesias et sa reprise de Sad Eyes de Bruce Springsteen. Une vidéo jugée un peu trop sexy par certaines chaînes de télé qui ont menacé de ne pas la diffuser. C'est du moins la version la plus entendue. Mais il se dit que c'est la maison de disque d'Enrique Iglesias elle-même qui a préféré abandonner le clip, jugé un peu too much pour l'image du play boy. En tout état de cause, le clip n'est jamais sorti, sombrant doucement dans l'oubli.

Enrique sous toutes les coutures
Mais, par la magie du web, cette vidéo est revenue sur le devant de la scène. Comment? Grâce à David LaChapelle, lui-même qui l'a publiée sur son site parmi tous ses travaux. Et les fans se sont tout de suite emparés de cette pépite, dont l'érotisme un peu kitsch pourrait vite la faire passer au rang de «culte». On retrouve en effet la signature LaChapelle: moiteurs, couleurs saturées et flashy, textures satinées et corps dénudés. Et parmi ces corps, celui d'Enrique, qu'on a rarement vu aussi mis en avant, sous (presque) toutes les coutures.

Le récit? Oh juste le quotidien d'un chanteur, riche, beau, célèbre, poursuivi par des fans offertes et déchaînées mais qu'il délaisse, car il est fou de désir pour cette fille qui sert de visage à une pub de téléphone rose. Une passion qui trouvera son aboutissement dans les derniers moments du clip, à travers quelques scènes d'antologie (à ne pas manquer, la barre de strip-tease qui semble prolonger à l'infini l'anatomie d'Enrique...).


 

 

  • 3 votes. Moyenne 2.33 sur 5.