Besoin de publicité gratuite efficace ?

qu'es ce que la musique

 

Musique

 

Allégorie évoquant la musique et les instruments

La musique est l'art consistant à arranger et ordonner sons et silences au cours du temps : le rythme est le support de cette combinaison dans le temps, la hauteur celle de la combinaison dans les fréquences, etc. Dans certains cas, l'intrusion de l'aléatoire a cependant dénié tout caractère volontaire à la composition.

La musique est un art, celui de la Muse dans la mythologie grecque. Elle est donc à la fois une création (une œuvre d'art), une représentation, et aussi un mode de communication. Elle utilise certaines règles ou systèmes de composition, des plus simples aux plus complexes (les notes de musique, les gammes, etc.). Elle peut utiliser des objets divers, le corps, la voix, mais aussi des instruments de musique conçus spécialement.

La musique est évanescente : elle n'existe que dans l'instant de sa perception qui doit en reconstituer son "unité" dans la durée.

La musique a existé dans toutes les sociétés humaines, depuis la préhistoire. Elle est à la fois forme d'expression humaine individuelle (notamment l'expression des sentiments), source de rassemblement collectif et de plaisir (fête, chant, danse), symbole d'une communauté ou d'une nation (hymne national, style musical officiel, musique religieuse, musique militaire).

 

Une histoire complexe

L'Histoire de la musique est matière particulièrement riche et complexe du fait principalement de ses caractéristiques : La difficulté tient d'abord de l'ancienneté de la musique, phénomène universel remontant à la préhistoire, qui a donné lieu à la formation de traditions qui se sont développées séparément à travers le monde sur des millénaires. Il y a donc une multitude de très longues Histoires de la musique selon les cultures et civilisations. La musique occidentale (musique classique ou "pop-rock" au sens très large) ne prenant qu'au XXe siècle l'allure de référence internationale, et encore très partiellement.

La difficulté vient également de la diversité des formes de musique au sein d'une même civilisation : musique savante, musique de l'élite, musique officielle, musique religieuse, musique populaire. Cela va de formes très élaborées à des formes populaires et spontanées pratiquées par l'homme de la rue. On pense par exemple aux berceuses chantées de tous temps par toutes les mères du monde. Un patrimoine d'une diversité particulièrement large, contrairement à d'autres arts pratiqués de manière plus restreinte ou élitiste (littérature, théâtre, etc.).

Enfin, avec la musique, art de l'instant, se pose la question particulière des sources : l'absence de système de notation d'une partie de la musique mondiale, empêche de réellement connaître l'étendue de la musique du temps passé, la tradition n'en ayant probablement sauvé qu'un nombre limité.

La réalisation d'une synthèse universelle apparaissant très difficile (beaucoup d'"Histoire de la musique" traitent essentiellement de l'Histoire de la musique occidentale), il n'est en général possible que de se référer aux ouvrages et articles spécialisés par civilisations ou par genre de musique.

L'étude de la musique dans le monde occidental

La musique comme discipline scientifique

Pythagore étudie la musique comme mettant en jeu des rapports arithmétiques au travers des sons. L'harmonie qui en procède se retrouve pour lui et gouverne l'ordonnancement ses sphères céleste.

Ainsi Platon dans La République, VII, 530d, rappelle que la Musique et l'Astronomie sont des sciences sœurs.

Au Ve siècle de notre ère, Martianus Capella présente la musique comme un des sept arts libéraux.

Avec Boèce, la théorie musicale est distinguée de la pratique musicale. La musique entendue comme activité (praxis), qui est la musique des musiciens, sera alors déconsidéré et considéré comme un art subalterne, un « art mécanique », de la musique entendue comme savoir (théoria) qui seule sera reconnue comme vrai musique, et enseignée comme un des 7 arts libéraux, parmi les 4 disciplines scientifiques du second degré de cet enseignement, et que Boèce nomma le « quadrivium ». La musique (théorique) a alors le même statut que l'arithmétique, la géométrie et l'astronomie.

La musique comme discipline artistique

Aujourd'hui la musique est généralement entendue comme une discipline artistique.

Typoloie

Voir les articles détaillés, Genre musical, chronologie de la musique et aussi principes de classement des documents musicaux.

Il existe plusieurs manières de classer la musique, notamment :

Genres musicaux

Voir les articles spécialisés genre musical, Genres musicaux par ordre alphabétique, Genres musicaux par zone géographique, Fusion de genres musicaux, Genres musicaux de la musique occidentale

Un genre musical désigne des pratiques musicales de même nature et de même destination quel que soit le contexte historique ou culturel. Un même genre peut appartenir à plusieurs types de musique (ce qui le remet dans son contexte historique ou culturel). On retrouve ainsi le genre de la chanson dans les musiques traditionnelles, la musique classique occidentale, etc.

Les genres de musique peuvent, par exemple, être classés ainsi :

Types de musique

Voir les articles détaillés type de musique, Principes de classement des documents musicaux

Notion de type

Un type de musique décrit des pratiques musicales associées à un même contexte culturel, selon trois dimensions, historique, géographique et sociale. En conséquence, lorsqu'on parle de la musique de tel groupe social, de telle région du globe, et de telle époque, on définit un type de musique particulier[réf. nécessaire].

Une typologie classique est la suivante :

Exemple de classification par type

En France, les bibliothèques municipales suivent les principes de classement des documents musicaux suivants, qui offrent une certaine exhaustivité mais reflètent le contexte culturel occidental (sous-représentation de la place des musiques non occidentale). Pour la résumer :

Classe 1 : Musiques d'influence afro-américaine

Classe 2 : Rock et variété internationale apparentée

'Classe 3 : Musique classique (Musique savante de tradition occidentale)

Classe 4 : Musiques électroniques

Classe 5 : Musiques fonctionnelles et divers Par exemple musiques de détente et d'activités physiques, musiques de danses populaires et festives, instruments particuliers, musiques mécaniques, sons divers, nature et animaux, paysages sonores, bruits, bruitages

Classe 6 : Musique et cinéma Bandes originales de films, et apparentés.

Classe 8 : Classe d'usage national ou local (en France : chanson francophone) Y compris Chansons pour enfants (comptines, berceuses, etc.), Chansons sociales, Chansons humoristiques, Chansons à texte (Texte prédominant), Chanson de variétés, etc.

Classe 9 : Musiques du monde Musiques classées par continent puis par pays.

Par époque

Voir l'article détaillé Chronologie de la musique

Par pays

Voir les liens pour les musiques de chaque pays dans l'article détaillé Histoire de la musique, dans la Liste des genres musicaux par zone géographique.

Technique [

La musique, un art du temps

Lire l'article spécialisé acoustique musicale

Le temps gouverne la musique comme il gouverne la perception du son : depuis le "micro-temps", qui est l'échelle de la vibration sonore (le son est une mise en vibration de l'air), jusqu'à la forme musicale, construction dans un temps de l'écoute[1]. Comme la forme musicale ne nous est révélée qu’au fur et à mesure, chaque instant est en puissance un moment d’avenir, une projection dans l’inconnu. C’est le sens du titre d’une œuvre d’Henri Dutilleux qui propose de nous plonger dans le “ mystère de l’instant ”. Le théologien suisse Hans Urs von Balthasar livre cette métaphore judicieusement musicale de la condition humaine : “Faites donc confiance au temps. Le temps c’est de la musique ; et le domaine d’où elle émane, c’est l’avenir. Mesure après mesure, la symphonie s’engendre elle-même, naissant miraculeusement d’une réserve de durée inépuisable.” [2]

Composantes de la musique

Dans cette composante temporelle, la musique peut se déployer selon trois dimensions fondamentales :

  • Le rythme, qui relève de la durée des sons et de leur niveau d'intensité (la dynamique).
  • La mélodie, qui est l'impression produite par la succession de sons de hauteurs différentes.
  • La polyphonie ou harmonie (ces deux termes, pris dans leur sens le plus large), considère la superposition voulue de sons simultanés (cf aussi fusion),
  • Une autre catégorie du son est apparue dans la musique savante à partir du XVIe siècle, celle du timbre. Elle permet une polyphonie mêlant plusieurs instruments (le terme harmonie est d'ailleurs encore utilisé dans ce sens lorsque l'on parle de « l'harmonie municipale »), ou une monodie spécialement dédiée à l'un d'eux.

Selon le type de musique, l'une ou l'autre de ces trois dimensions pourra prédominer:

  • Le rythme, par exemple, a généralement la primauté dans certaines musiques africaines traditionnelles (Afrique noire notamment).
  • la mélodie prime dans la plupart des musiques de culture orientale.
  • l'harmonie est le socle de la musique savante occidentale, ou d'inspiration occidentale.

Dimensions du sonore et son musical

Grâce au développement des recherches de l'acoustique musicale et de la psychoacoustique, le son musical se définit à partir de ses composantes timbrales et des paramètres psychoacoustiques qui entrent en jeu dans sa perception. D'objet sonore, matériau brut que le musicien doit travailler, ce matériau devient objet musical; la musique permet de passer à une dimension artistique qui métamorphose le « donné à entendre ». Le silence n'est plus « absence de son ». Même le fameux 4'33" de John Cage, est un « donné à entendre ».

Mais ce donné à entendre englobe désormais un matériau de plus en plus large. Depuis le début du XXe siècle, cet élargissement s’opère vers l’intégration des qualités intrinsèques de notre environnement sonore (concerts bruitistes, introduction des sirènes chez Varèse, catalogues d’oiseaux de Messiaen, etc.). Comment distinguer alors bruit et signal, comment distinguer ordre et désordre, création musicale et nuisance sonore? Le bruit, c’est uniquement ce qu’on ne veut pas transmettre et qui s’insinue malgré nous dans le message; en lui-même il n’a aucune différence de structure avec un signal utile. On ne peut plus distinguer comme auparavant le son purement musical et le bruit. Avec l’élaboration d’une formalisation par nature des fonctions du bruit, les sons inharmoniques (apériodiques) qui liés à la vie courante participent désormais, dans l’intégration du sonore, à la construction musicale. Tous les éléments de notre environnement sonore contiennent une certaine part de bruit, qui a vocation de devenir fonction structurante par destination.

L’ensemble de ces bouleversements conceptuels accompagne les découvertes scientifiques et techniques qui permirent de développer des factures instrumentales nouvelles (notamment avec l'électronique). L’instrument de musique primitif se voulait représentation des sons naturels (le vent dans les arbres se retrouvant dans le son de la flûte, le chant des oiseaux dans celui de l’homme…). À cette condition, il était le seul capable de traduire le musical (d’opérer une distinction entre sons harmoniques et bruits). L’extension des techniques aidant, la notion même d’instrument s’est trouvée redéfinie… La machine et l’instrument se sont rejoints. Ce que les hommes acceptent de reconnaître comme musical correspond désormais à une appropriation d’un matériau sonore étendu, à une intégration de phénomènes jusqu’alors considérés comme bruits.

L’intrusion de l’aléatoire

Avec la composition assistée par ordinateur, première expérimentation musicale à utiliser l’ordinateur, les théories musicales se sont tour à tour préoccupées d’infléchir ou de laisser l’initiative à la machine, et, parallèlement, de libérer totalement l’homme de certaines tâches de régulation ou de lui laisser une part importante de création. La problématique oscille ainsi, de façon quasi paradoxale mais finalement foncièrement dialectique, entre déterminisme et aléatoire, entre aléa et logique, entre hasard et nécessité.

Le formalisme aléatoire (mathématisé) « calcule » sans qu’il n’empiète sur les atouts sensibles du compositeur. Les objets mathématiques qui se sont développés créent véritablement un intermédiaire vers des paradigmes esthétiques que l’expérimentation musicale essaie petit à petit de mettre à jour, intermédiaire qui se situerait entre une ordre régulier, périodique, et un chaos incontrôlé, aléatoire et singulier. Hiller, le père de la composition assistée par ordinateur, sans juger qui pourrait effectuer

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com
  • 1. https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com (site web) | 04/05/2018
Un jour, sans vous y attendre, après une dispute, d'un ras-le-bol général, votre partenaire vous quitte. Le ciel vous tombe sur la tête, le bonheur laisse tout à coup place à la douleur, puis cette question qui reviens en boucle : Que faire maintenant?
Afin de vous aider à vous reconstruire au plus vite, nous vous guiderons, étape par étape afin que vous puissiez raviver la flamme chez votre partenaire.mais comme le malheur ne prévient pas,voici quelques solutions du puissant Maître medium Marabout papa Santos pour vous aider à retrouver votre sourire en cas de problèmes d'amour,retour d'affection,attirance et autres...

les rituels d'amour et de retour d'affection du maître medium voyant puissant marabout dahvaudou Santos * Retour de l' être aimé * Rapprochement affectif * Retour Affectif Rapide* Magie rouge, Magie blanche, Magie noire pour l'amour * Jeter un sort pour le retour de l'amour perdu * Médium Marabout, rencontrer l'amour * Maître spécialiste de l'amour * Envoûtement, desenvoutement d'amour * Retour d'affection rapide*
Visitez son site web : https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com ou faite moi parvenir votre demande par e-mail : Contact@marabout-vaudou-occulte.com
N'oubliez jamais que cette personne à été à un moment amoureuse de vous, ce qui signifie qu'il est toujours possible de faire renaître la flamme. Alors ne laissez pas les choses se dégrader à cause d’une dispute, d’une mauvaise passe, ou comme bien souvent à cause d’un mal entendu. Je suis aussi joignable sur Whatsapp au numéro : +22 99 74 58 500 Vous devrez faire un travail sur vous-même et ce n'est qu'en mettant en pratique ses conseils que vous réussirez à atteindre vos objectifs.

Contact Maître SANTOS :
SiteWeb : https://www.marabout-vaudou-occulte.com
SiteWeb : https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com
SiteWeb : https://www.richesse rapide.wixsite.com/devenir-riche
SiteWeb : https://www.retour-affectif-ex.wixsite.com/marabout-vaudou
SiteWeb : http://www.sorcier-vaudou.onlc.be
Blog : http://www.magieretouraffectif.unblog.fr
Blog : https://www.lemaitresantos.skyrock.com/
E-Mail : Contact@marabout-vaudou-occulte.com
Tél Bénin :+22 99 74 58 500 (Joignable aussi sur Whatsapp)
Tél Cabinet de France : +33 64 46 66 602 (Joignable aussi sur Whatsapp)

Ajouter un commentaire